Une conférence de presse s’est tenue mercredi 21 mai 2014, en présence du président de la Région Réunion et président des Îles Vanille Didier Robert, et de la sénatrice et ancienne présidente de l’Île de La Réunion Tourisme (IRT) Jacqueline Farreyrol. A l’ordre du jour, des mesures de simplification dans la procédure de délivrance des visas de court séjour pour les voyageurs en provenance de Chine.

Après de nombreuses négociations menées de front par le président du Conseil Régional de La Réunion Didier Robert et par la sénatrice Jacqueline Farreyrol, auprès du gouvernement français, la délivrance de visas pour les voyageurs chinois voit sa procédure assouplie par le ministère des Affaires Etrangères.

Le développement exponentiel des voyages à l’étranger des résidents asiatiques attire la convoitise de la quasi-totalité des destinations touristiques. Depuis 2013, le nouveau gouvernement chinois a officiellement ouvert les frontières du pays au tourisme émetteur. Bien que la visibilité de l’île de La Réunion demeure encore timide sur ce marché, il s’agit pour la destination de diversifier sa clientèle. La Réunion doit nécessairement s’ouvrir à de nouveaux marchés émergents, et ce afin de répondre à la problématique posée par la baisse du flux émanent de France et d’Europe, due en grande partie à la crise économique qui impacte ces pays.

Dans un courrier reçu du ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius, l’extension à l’île de La Réunion du dispositif d’assouplissement des visas de court séjour pour les ressortissants Chinois vient d’être confirmée. Depuis le 27 janvier dernier, ces touristes désirant se rendre dans les territoires d’Outre-mer peuvent obtenir un visa en 48h.

Cette nouvelle mesure fait écho à l’arrêté ministériel du 7 février 2013, statuant sur l’exemption de visa de court séjour pour les vacanciers sud-africains désireux de se rendre à La Réunion. Un dispositif qui a eu pour conséquence directe une augmentation de 33 % des visiteurs sud-africains pour la destination.

Aujourd’hui, au-delà de ces avancées étendues à l’Afrique du Sud et à la Chine, de nouvelles actions permettront de faciliter davantage les formalités d’obtention de visas. Des démarches menées conjointement par le ministre de l’Intérieur et le ministre des Outre-mer, pourraient même aboutir à ” l’exemption de visas pour certaines nationalités ou catégories de voyageurs “, comme le précise le ministre Laurent Fabius dans sa lettre adressée au président Didier Robert. Dénouement lors des Assises du Tourisme qui se dérouleront au printemps prochain.